Pourquoi le handicap est-il « normal » dans certains pays ?

Pourquoi le handicap est-il « normal » dans certains pays ? Le qualificatif tel qu’il est utilisé dans cette interrogation signifie courant, fréquent, et par opposition non exceptionnel. Oui, il semblerait que dans certains pays notamment la France être en situation de handicap n’a rien de surprenant. Certes des mesures spéciales sont prises pour les personnes souffrant d’un handicap, mais elles n’en sont pas pour autant considérées comme étant non conformes à la nature humaine. Dans d’autres pays par contre en l’occurrence le Cameroun on est encore très loin de cette perception des choses. Stigmatisées, inhabituelles, extraordinaires dans le sens où elles suscitent l’étonnement du fait de leur différence, les personnes handicapées sont encore largement taxées « d’arnomales ». Pourquoi une pleine acceptation dans un pays et un rejet à peine voilé dans un autre ? Petit décryptage.

L’explication logique des causes du handicap

Dans les pays étrangers en l’occurrence la France ( on peut ne pas apprécier sa politique étrangère vis-à-vis de l’Afrique mais ce n’est pas demain la veille du jour où on cessera de comparer ce qu’y s’y passe avec le quotidien de certains pays africains…), les causes du handicap s’expliquent de manière logique en se basant sur la science. À titre d’exemple, un paraplégique ou un tétraplégique l’est en raison d’une blessure médullaire. Au Cameroun, pour le commun des Hommes la tétraplégie ou la paraplégie s’expliquent généralement par des pratiques sorcelleriques. Comment pourrait-on cesser de marcher du jour au lendemain sans l’intervention d’une force satanique ? Vous conviendrez avec moi, il n’est évident pour personne de réellement accepter ce qu’il ne comprend pas. C’est d’autant plus difficile que l’entourage direct des personnes handicapées demeurent dans cette incompréhension. Il n’est donc pas rare de trouver des familles qui préfèrent cacher « leur malade », ce qui participe à la méconnaissance que l’on peut avoir du sujet.

L’ « ordinarité » du handicap

Pixabay

Vous aurez beau fouiller votre dictionnaire, ce mot n’apparaîtra nulle part. C’est pourtant celui qui pourrait décrire le mieux la vision qu’on a du handicap dans la plupart des pays développés. Un handicap qu’il soit moteur comme c’est le cas chez un paraplégique ou un tétraplégique, mental, auditif, visuel ou encore psychique reste quelque chose d’ordinaire. En tant que tel tout le monde peut être handicapé, même si (fort heureusement…) tout le monde ne l’est pas. L’ « ordinarité » du handicap facilite une réelle acceptation non pas seulement du personnel médical, mais de l’ensemble de la société. Certes, les cas les plus graves ou les personnes polyhandicapées suscitent des interrogations, mais les personnes qui en souffrent ne vivent pas pour autant recluses. Le handicap est connu et accepté comme tel. Or dans de nombreux pays africains et notamment dans certaines régions du Cameroun les personnes handicapées sont taxées de méchantes et suscitent des craintes.

L’intégration des personnes en situation de handicap

Exclusion faites des émissions à caractère social et des reportages réalisés à l’occasion de la journée internationale de la personne handicapée, les doigts de main suffisent largement à compter le nombre de fois où des personnes en situation de handicap sont présentées à la télévision. Ailleurs on les retrouve dans des jeux télévisés, des comédies, des séries, des publicités, des émissions de divertissement. Les résultats sont les mêmes que ceux produits par une publicité. Plus le public voit des personnes ayant des déficiences et plus ça semble « normal ». Il en est de même dans les établissements scolaires dont les uns sont aménagés pour recevoir un paraplégique ou un tétraplégique et les autres spécialisés par exemple pour les autistes. Des efforts sont également fait dans le sens de leur intégration socio-professionnelle. Si besoin de preuve est, en France un quota de travailleurs handicapés en entreprise a été instauré. Pour davantage d’informations sur ce sujet cliquez ici.

La question pourrait être (et devrait être) celle de savoir comment certains pays sont parvenus à « normaliser » le handicap. En s’inspirant de leur méthodes et des moyens utilisés on parviendra peut être à remédier à l’exclusion qui est notre. En changeant de mentalité et en acceptant la différence, on arrivera certainement à la « normalisation » du handicap au Cameroun et ailleurs.

3 réflexions sur “Pourquoi le handicap est-il « normal » dans certains pays ?

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s