Point G masculin : mythe ou réalité ?

Le point G féminin tout le monde sait qu’il existe, même si tout le monde ne peut le situer avec précision. Le point G masculin par contre suscite des interrogations aussi bien chez les femmes que chez les hommes. Existe-t-il réellement ? Si oui comment l’atteindre ? Comment s’y prendre pour le stimuler efficacement ? Vous trouverez les réponses à toutes les questions que vous vous posez dans cet article.

Le point G masculin, une source de plaisir réelle !

Loin des idées reçues, l’homme n’a pas pour seul et unique zone érogène son sexe. Si une fellation ou une branlette bien réalisées suscitent excitation et plaisir chez la plupart des hommes, il existe une autre partie encore plus réceptive à la stimulation sexuelle. C’est le point G. Il semblerait que ce dernier ait été découvert en 1950 par un gynécologue allemand du nom d’Ernst Grafenberg. Le sujet est cependant resté tabou pendant longtemps car ils n’étaient pas nombreux à accepter l’idée de l’explorer.

En effet, alors que chez la femme cette zone d’excitation se situe au niveau de la paroi antérieure du vagin à quelques millimètres de l’entrée de la vulve, chez l’homme il se trouve à l’intérieur du rectum près de l’urètre et de la prostate. Il est d’ailleurs directement lié à cet organe, raison pour laquelle il est aussi appelé point P. Difficile à trouver pour une personne non aguerrie, cette zone ultra sensible doit être manipulée avec douceur pour obtenir l’effet escompté.

Le point G masculin, comment l’atteindre et le stimuler efficacement

Selon certains hommes l’orgasme ressenti après stimulation du point G serait plus fort que celui éjaculatoire. Parce qu’il n’est pas évident de l’atteindre, des accessoires ont été mis sur le marché pour faciliter la tâche aux personnes désirant stimuler cette zone de manière adéquate. À défaut il faudra se servir d’un doigt au préalable lubrifié qui sera par la suite introduit dans l’anus. Remontez vers le haut en direction de la vessie. Vous sentirez une petite excroissance, c’est là qu’il faut appuyer plus ou moins doucement selon les préférences.

Il est néanmoins possible d’atteindre le point G et de connaître l’orgasme prostatique sans avoir forcément à passer par l’anus. Ça nécessite de meilleures connaissances de l’anatomie de l’appareil génital masculin. La stimulation par l’extérieur s’effectue au niveau du périnée. Il se situe entre le scrotum et l’anus. En massant doucement cette zone l’homme ressent un plaisir des plus agréables et des plus forts. Les sexologues recommandent d’accompagner ce massage d’une fellation afin de décupler le plaisir procuré à son partenaire.

Loin d’être un mythe, les hommes ont eux aussi leur point G. Une fois trouvé il peut être effleuré, pressé, ou les deux à la fois en alternant. Écouter les réactions de son partenaire reste le meilleur moyen de savoir si les caresses procurées le sont de manière adéquate. Une chose en plus qui permet de rendre son homme fou d’amour et de plaisir.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s